Galerie 43

 
Intimement liés - 2
 

     
   
   

 

De la toile tissée par Gil autour de la nudité de nos êtres,
nous ne retenons que le sanctuaire ainsi offert à notre amour.
De la rigueur imposée par le travail implacable des cordes,
nous ne retenons que l'imbrication parfaite de nos membres.
De la brulure des cordes agencées sur nos peaux,
nous ne retenons que le brassier irradiant de nos cœurs unis.
Des cordes posées sur mes yeux,
je ne retiens que l'absolue volupté de ma cécité temporaire.
De cette nouvelle séance maitrisée par Gil,
je ne retiens que l'aurore de l'amour infini de ton regard posé sur moi.

Pour partager leur voyage au pays des cordes,
prenez la direction de leur blog

4 mains au Royaume de Siam