Approches esthétiques

Si certains bondages ne sont pas réalisés dans un but esthétique, il n'en demeure pas moins que dans la plupart des cas, l'aspect esthétique revêt une grande importance tant pour le bondageur que pour la personne bondagée ... sans oublier les éventuels spectateurs.

Sans prétendre donner un cours d'esthétique (les goûts et les couleurs …), nous vous proposons quelques pistes de réflexion pour élaborer vos bondages.

Faites attention à la symétrie

Le corps humain est symétrique sur un axe vertical et nous sommes naturellement très sensible à cet équilibre gauche - droite. Tout déséquilibre le long de cet axe crée une tension, voire un malaise (pensez à un strabisme ou un nez tordu par exemple).

En conséquence, les bondages basés sur cette symétrie paraissent souvent harmonieux ... mais, en revanche, tout décalage est immédiatement perceptible et nuit à l'esthétisme (nombres de tours de corde différents, noeuds inversés, espacement entre les liens, ...).

L'exemple ci-contre montre un bondage qui a demandé un placement précis des cordes. Tout décalage ou tout passage d'une corde fait différemment à droite et à gauche aurait brisé l'effet recherché.

Cependant, rien n'interdit bien évidemment de créer un bondage assymétrique, mais il faut l'avoir clairement conçu afin d'en maîtriser les effets.

Tenez compte de la morphologie

Tous les bondages ne conviennent pas à toutes les morphologies et vous devez toujours observer votre partenaire avant de vous lancer.

Les questions à se poser sont :

  • Que puis-je mettre en valeur ? Les cheveux, les seins, les hanches, les fesses, les jambes, ...

  • Que dois-je éviter de souligner ?

  • Quels sont ses limites physiques ? Les épaules sont-elles souples, les jambes peuvent-elles se croiser, ...

Ainsi, il convient d'éviter un bondage du style toile d'araignée serrée sur un corps un peu enveloppé, au risque de se retrouver avec un véritable gigot.

Mettez les cordes en tension

Vos cordes doivent être en tension sur toute leur longueur, mais sans excès toutefois.

En conséquence, vous devez avoir pour le moins une idée du résultat final afin de savoir dès le début quels sont les endroits qui doivent être serrés et quels sont ceux où il faut laisser du jeu en vue de figures ultérieures.

Dans le bondage ci-contre, la corde grise a été placée en premier sur le centre du corps, sur le trajet figurant en rouge. Ce passage n'a pas été mis en tension afin de pouvoir par la suite effectuer les étirements latéraux successifs (dits motifs en diamant).

Faites attention aussi à ce que les passages soient réguliers lorsque vous faites plusieurs tours de corde.

Mettez en scène le corps

Variez vos bondages et essayez de faire prendre des poses esthétiques.

Utilisez des éléments de mobiliers tels que chaises, canapés, tables, miroirs, etc ...

Soignez l'éclairage au moyen de bougies par exemple.

Enfin, pensez à des accessoires comme un bandeau (un simple foulard peut suffire), un baillon (un foulard encore ...), des pinces pour les seins, ...

 

 

 

Mais comme dans tout art, apprenez à maîtriser les règles pour mieux les transgresser par la suite.