Glossaire

Vous trouverez dans cette page la signification des termes les plus couramment utilisés dans la pratique du shibari et du bondage occidental.

Chaque terme est suivi d'une lettre entre parenthèses qui indique son origine : J pour Japonais et A pour Anglais.

En ce qui concerne les termes japonais, il est important de souligner que dans cette cette langue, les mots sont écrits non pas avec un alphabet mais avec des symboles. De ce fait, toute tentative d'écriture phonétique des mots dans notre alphabet est forcément sujette à variations selon les auteurs. C'est pourquoi, vous pourrez rencontrer au hasard de vos visites sur d'autres sites des orthographes différentes.

Ce glossaire doit beaucoup à l'excellent travail de compilation fait par Jimi Tatu depuis plusieurs années. Son site ds-arts mérite le détour depuis une récente refonte (il a créé lui aussi une rubrique pas à pas).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L

M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

 
   
  - A -    
  Agura shibari (J)    
   

De façon générale, tout bondage dans lequel la personne est assise en tailleur. Voir aussi ebi shibari.

   
       
  Aomuke tsuri (Aomuki shibari) (J)    
    Terme générique désignant toute suspension dans laquelle le coté face est tourné vers le haut.    
                             
  Aranawa (J)    
    Corde de riz.    
       
  Armbinder (A)    
    Bondage consistant à tendre les bras dans le dos, les coudes étant très rapprochés (en fonction de la morphologie du modèle) et les poignets liés ensemble.    
       
  Asanawa (J)    
    Désigne la corde (nawa) tradionnellement utilisée au Japon pour réaliser des bondages. Faite de chanvre (asa), elle mesure entre 7 et 8 mètres pour un diamètre de 6 mm. Un noeuds se trouve à chaque extrémité.    
 
   
  - B - C -    
 
   
  - D -    
  Dorei (J)    
    Terme souvent utilisé pour désigner les jeunes femmes qui se font bondager. Il n'y a pas vraiment cette notion dans notre vocabulaire, alors ce terme est souvent traduit par soumise ou esclave, mais une dorei ne va pas obligatoirement entrer des jeux purement SM.    
 
   
  - E -    
  Ebi shibari (J)    
   
A l'origine, 3ème niveau de torture dans l'ancien Japon qui consistait à attacher la personne en tailleur, la tête ramenée vers les pieds (ebi signifie crevette). Petit à petit, cette position provoquait des irradiations partant de la colonne vertébrale et traversant tout le corps. Ce bondage est toujours pratiqué de nos jours, mais les durées sont heureusement nettement écourtées.
   
 
   
  - F -    
 
   
  - G -    
  Gyaku ebi (J)    
    Bondage dans lequel la personne se tient allongée sur le ventre. Le haut du corps est attaché avec un Ushiro takatekote, les jambes sont pliées et les pieds ramenés vers le haut du corps. A rapprocher de ce que les américains appellent hogtie.    
       
  Gyaku ebi tsuri (J)    
    Suspension face vers le bas, en position gyaku ebi (hogtie).    
 
   
  - H -    
  Hashira ushirodaki shibari (J)    
    Bondage réalisé sur un support, un bambou la plupart du temps.    
       
  Hemp (J)    
    Chanvre.    
       
  Hishi shibari (J)    
    Bondage dans lequel la corde fait des motifs en forme de losanges (ou de diamants).    
       
  Hogtie (A)    
    Terme générique anglais désignant un bondage dans lequel la personne est couchée sur le ventre, les bras liés dans le dos et les jambes repliées de façon à ramener les pieds sur les fesses.    
       
  Hojojutsu (J)    
    Art martial japonais, pratiqué à la période Edo (1600-1850), consistant à utiliser des cordes pour capturer et immobiliser les prisonniers.    
       
  Hon kikkou (J)    
    Bondage dans lequel la corde forme des motifs en écaille de tortue (le terme kikkou désigne la tortue).    
 
   
  - I -    
  Isu jyo kohai (J)    
    Bondage effectué sur une chaise.    
 
   
  - J -    
 
   
  - K -    
  Karada (J)    
    Bondage dans lequel la corde fait des motifs en forme de losanges (ou de diamants). Il semble que ce terme soit peu, voire pas du tout, utilisé au Japon où il est remplacé par hishi shibari.    
       
  Kata ashi tsuri shibari (J)    
    Terme générique désignant les bondages dans lesquels une jambe uniquement est levée.    
       
  Kikkou shibari (J)    
    Bondage dans lequel la corde fait des motifs en forme d'écaille de tortue (6 cotés). A ne pas confondre, ce qui est souvent le cas, avec le hishi shibari. Les américains utilisent parfois le terme de « rope dress ».    
       
  Kinbaku (J)    
    L'ancien art japonais consistant à attacher avec des cordes. Pour les Japonais, ce terme évoque une forme sévère de bondage.    
       
  Kinbaku bi (J)    
    Terme récent évoquant une forme érotique du kinbaku (bi signifie « beau »).    
       
  Kotori (J)    
    Terme générique désignant toute sorte de harnais réalisés afin de procéder à une suspension. Il semble que ce terme soit peu, voire pas du tout, utilisé au Japon.    
 
   
  - L -    
 
   
  - M -    
  Matanawa (J)    
    Bondage réalisé avec une corde faisant le tour de la taille puis passant entre les jambes.    
       
  Mune nawa (J)    
    Bondage de la poitrine et du torse.    
       
  Momo (J)    
    Bondage dans lequel la personne est à genou, la tête au sol avec les poignets liés aux pieds. Cette position met les fesses en valeur, d'où son nom qui signifie en Japonais « pêche ».    
       
  - N -    
  Nawashi (J)    
    Terme récent désignant un expert en bondage.    
 
   
  - O - P - Q -    
 
   
  - R -    
  Rope (A)    
    Corde.    
       
  Ryo tekubi shibari (J)    
    Bondage des poignets.    
       
  Ryo ashi tsuri (J)    
    La suspension classique avec un harnais autour de la poitrine servant de point de suspension principal, les jambres étant relevées au niveau des cuisses ou des pieds (avec éventuellement une corde passant autour du bassin).    
 
   
  - S -    
  Sakasa tsuri (J)    
    Suspension tête en bas, le corps étant soit suspendu par les pieds, soit par la taille, voire les pieds et la taille.    
       
  Sakurambo (J)    
         
       
  Santen tsuri (J)    
    Suspension dans laquelle la personne se tient comme si elle était assise. Une corde relie le point de suspension à un ushiro takatekote, les 2 jambes étant elles aussi reliées au point de suspension.    
       
  Sensei (J)    
    Désigne de façon générale un professeur, un maître, un expert.    
       
  Shibari (J)    
    Terme utilisé en occident pour désigner le bondage japonais. Au Japon en revanche, ce mot, peu usité, est remplacé par kinbaku ou kinbaku bi.    
       
  Shinju (J)    
    Ce terme, qui signifie perle, désigne les bondages qui entourent les seins. Il semble que ce terme soit peu, voire pas du tout, utilisé au Japon.    
 
   
  - T -    
  Tanuki (J)    
    Le 4ème et dernier niveau de torture dans l'ancien Japon. Consistait à suspendre la personne par les poignets et les chevilles, face vers le sol et à mettre de lourdes pierres sur le dos.    
       
  Tsuri (J)    
    Terme générique pour désigner une suspension. On trouve aussi le terme de tsurinawa qui désigne spécifiquement la suspension avec des cordes.    
 
   
  - U -    
  Ushirode gassho shibari (J)    
    Bondage avec les bras derrière le corps et les mains en position de prière vers le haut (ushirode signifie en arrière).    
       
  Ushiro takatekote shibari (J)    
    Bondage de base du haut du corps, les bras repliés dans le dos et la corde passant autour du buste. De très nombreux bondages sont issus de cette base.    
 
   
  - V - W - X -    
 
   
  - Y -    
  Yoko tsuri (J)    
    Suspension avec le corps en position latérale (yoko signifie coté).    
 
   
  - Z -